Stéphanie Branchu | Photographie de plateau

Je suis photographe de plateau. Mon métier consiste à photographier l’essence d’une scène d’un film ou d’une série. A capturer l’émotion, l’intention, le regard de l’acteur ou de l’actrice. A comprendre, à retranscrire en une image l’histoire d’un film qui, lui, est tourné en 24 images par seconde. Ces photographies serviront pour la promotion, l’affiche du film, les dossiers de presse, les comptes Instagram… Le photographe de plateau n’a pas de place définie sur le décor. Il faut savoir être discret, ne pas gêner les techniciens, respecter le travail des acteurs et leur concentration. Dans ce microcosme, ce métier magnifique était particulièrement masculin. Aujourd’hui, de plus en plus de femmes l’exercent.

BIO | Stéphanie Branchu a toujours rêvé, dit-elle, de travailler dans le cinéma. Quand elle étudie les langues à San Diego (Californie), son appareil photo ne la quitte pas. De retour en France, elle intègre l’école de photographie MI21 à Montreuil, tout en travaillant dans un laboratoire photographique, pour poursuivre son but en devenant photographe de plateau. Sa rencontre avec Catherine Cabrol, dont l’œuvre comprend des portraits de cinéastes, est importante. Elle devient son assistante, en 1997, sur un film de Patrice Leconte. C’est enfin la découverte de son univers et de son métier. Depuis Stéphanie Branchu a créé son réseau et vit de sa passion, avec un plaisir toujours renouvelé quand elle participe à un nouveau tournage.

Stéphanie Branchu

ÊTRE FEMME PHOTOGRAPHE
” Le milieu du cinéma, très masculin, évolue. Il y a de plus en plus de femmes à tous les postes. Etre une femme photographe a toujours été pour moi un atout plus qu’un inconvénient. Je ne me suis jamais sentie illégitime. Ce qui me semble plus compliqué est d’organiser sa vie de famille avec ce métier qui demande énormément de temps, d’énergie, d’investissement et de disponibilité. “

Stéphanie Branchu - Roxane FechnerStéphanie Branchu, © Roxane Fechner