Valerie Leonard | Black hell 2018-03-13T17:22:01+00:00

Valerie Leonard | Black hell

Dans l’État du Jharkhand, au nord-est de l’Inde, la vallée de Damodar est un enfer. Les mines de charbon à ciel ouvert ont détruit la faune et la flore. Un immense feu souterrain, impossible à éteindre brûle depuis 80 ans. Dans cet environnement hostile, une population sacrifiée au développement de l’Inde travaille dans un atmosphère saturée de dioxyde de carbone. Les plus chanceux sont employés par les compagnies minières mais les plus nombreux, à l’aube, ramassent le charbon illégalement pour le revendre au marché noir.

BIO | Franco-américaine, Valerie Leonard parcourt le monde en suivant sa thématique des « travaux d’Hercule » dans laquelle elle montre la dignité d’hommes et de femmes vivant et travaillant dans des conditions extrêmement difficiles.
Elle prend le temps de vivre avec les populations et d’être acceptée avant de débuter son travail. Il n’y a pas de mise en scène ; avec patience et respect elle attend le bon moment, la bonne lumière, pour photographier la beauté et la vérité de l’être humain.
www.valerieleonard.fr

ÊTRE FEMME PHOTOGRAPHE
« J’ai eu souvent le sentiment d’être moins prise au sérieux. Ce n’est pas un hobby, c’est mon métier. Et on me demande toujours si en tant que femme ce n’est pas trop dangereux pour moi. Sur le terrain, le fait d’être une femme m’a souvent aidé pour gagner la confiance d’autres femmes. J’ai été reçue dans des endroits où les hommes auraient eu les portes fermées. »

Valerie LeonardValerie Leonard