Margarita Ivanova | Divines 2018-03-12T14:33:14+00:00

Margarita Ivanova | Divines

Cette série explore des constructions hybrides mises en scène dans des paysages surréalistes: lieux de souvenirs, fantasmes et rêves. Les corps s’imbriquent avec des objets pour remodeler la forme humaine. Des matériaux textiles et autres les enveloppent pour créer un corps hybride métamorphosé. Naissent alors des figures imposantes au sein de paysages surréalistes et imaginaires.
Ces paysages surréalistes renvoient aux espaces mentaux où les souvenirs se mêlent à des lieux fantasmés ou symboliques. Ces sculptures et décors sont ponctués par des fragments d’images explorant le corps et l’intime, pour parler d’émotions et du sentiment amoureux. Créations éphémères et réalisations in situ, la photographie permet de rendre immuable ces créatures. Réalisé en collaboration avec Claire Gabélus, styliste.

BIO | Née à Moscou, en Russie, Margarita Ivanova réside actuellement à Paris. Après avoir fait des études du cinéma et de la photographie, elle adopte une approche pluridisciplinaire de la photographie et utilise différents médiums dans sa création plastique.
Son travail photographique explore les volumes, les matières, la couleur. Elle cherche à se libérer des codes de la photographie de mode et à développer une démarche artistique propre.
www.margaritaivanova.com

ÊTRE FEMME PHOTOGRAPHE
« Être une femme photographe aujourd’hui est une fragilité et une grande force à la fois. C’est un travail, un combat quotidien, d’abord contre ses propres peurs et ensuite, avec les préjugés des autres. Il s’agit de se dépasser soi-même et d’écrire sa propre voie où l’on est capable de tout, toute seule. Le rapport au corps féminin est au sein de ma perception et de ma création artistique également. En tant que femmes nous possédons quelque chose d’unique. »

Margarita Ivanova