Anne Kuhn | Héroïnes 2019-03-21T17:15:52+02:00

Anne Kuhn | Héroïnes

LAURÉATE DU GRAND PRIX “LES FEMMES S’EXPOSENT” 2018

Je me suis penchée sur des héroïnes maltraitées, sur celles qui se sont fourvoyées, sur des génies oubliés. En deux photos juxtaposées, je dépeins Emma Bovary, Lolita ou Thérèse Desqueyroux entre fiction et allégorie, associant leur histoire à un contexte plus contemporain. D’abord mises en scène telles que je les imaginais à la lecture du roman, puis modifiant leur destinée pour m’interroger sur la liberté des femmes, et la mienne par la même occasion.

BIO | Après avoir travaillé avec Merce Cunningham et été danseuse professionnelle, Anne Kuhn décide en 2000 de faire de la photographie son métier. Autodidacte, elle mêle photo et écriture pour raconter une histoire et tendre un miroir introspectif au spectateur. Tout d’abord portraitiste sous contrat avec Gamma, elle travaille ensuite comme photographe sur les plateaux de cinéma où son univers se construit. Elle puise son inspiration dans la construction baroque et l’éclairage contrasté propres au XVIIe siècle. L’exposition de Sophie Calle « Prenez soin de vous » a eu une influence déterminante dans la forme d’expression singulière d’Anne Kuhn : elle lui révèle « la possibilité de raconter une histoire personnelle à un public anonyme ». Dès lors, les sujets lui sont inspirés par ce qu’elle vit ou éprouve. Et Anne Kuhn se livre, dans une recherche permanente de justesse et d’équilibre, à travers des images qui traduisent ses questionnements.

Anne Kuhn - Héroïnes

ÊTRE FEMME PHOTOGRAPHE
« Comme je le souligne avec Judith, mon héroïne inspirée des écrits de Virginia Woolf, il reste tant de choses à faire pour que hommes et femmes soient enfin sur un pied d’égalité. Le domaine de la photographie n’est pas épargné. En tant que femme photographe, j’ai la eu la chance de ne pas avoir à jouer des coudes pour m’imposer face aux hommes. Reste toutefois à être reconnue en tant que femme-artiste. Lors d’une exposition, alors que je présentais mon livre, « Héroïnes », un homme a foncé sans hésiter vers un ami assis à mes côtés pour le féliciter du travail qu’il venait de voir ! »

Anne Kuhn, © Marianne Rosenstiehl